Accueil > Actualités > Communiqués de presse > AF447, les pilotes mis en cause par les « experts d’Airbus »

AF447, les pilotes mis en cause par les « experts d’Airbus »

17 mai 2014

JPEG - 250.7 ko

Aujourd’hui, des fuites d’une contre expertise demandée par Airbus condamnent les pilotes en leur faisant seuls porter la responsabilité de cet accident.
Le 1er juin 2009 : après le givrage des trois tubes Pitots de l’A330 du Rio/Paris…
4 minutes dans un cockpit saturé par un flot d’alarmes et le bruit des sonneries diverses pour comprendre que contrairement aux axiomes d’AIRBUS leur avion décroche, 4 minutes pour comprendre que la disparition de l’alarme de décrochage signifie que la vitesse horizontale de leur avion passe en dessous de 60 noeuds, qu’ils décrochent alors encore plus et que le fonctionnement de cette alarme va donc à l’encontre du bon entendement, 4 minutes pour comprendre que les tubes Pitot qui envoient des indications vitales aux ordinateurs de bord ont givré, 4 minutes pour comprendre que les ordres à cabrer des directeurs de vol étaient inadaptés à la situation,4 minutes…
Et 3 ans pour des experts aéronautiques pour tenter d’approcher la réalité de ce 1er juin 2009.
En outre, comment se fait-il que seul Airbus ait eu droit à un nouveau collège d’experts ?
Pas les autres intervenants !

ALTER n’ignore pas les enjeux financiers de ce drame et sait que nos trois collègues ne pèsent rien en regard du géant AIRBUS.