Accueil > Actualités > Communiqués de presse > Communiqué ALTER du 17 Octobre

Communiqué ALTER du 17 Octobre

17 octobre 2014

PNG - 757.8 ko

Quatorze jours de grève des pilotes de ligne d’Air France pour RIEN ?

ALTER a pris connaissance du projet d’accord proposé à signature concernant le développement de Transavia France (TOF).

ALTER constate que ce projet est la copie exacte de ce contre quoi les pilotes d’Air France se sont massivement mobilisés en septembre : un fort transfert d’activité d’Air France vers une structure socialement moins-disante, Transavia France, entérinant de fait la mise en concurrence des pilotes du Groupe Air France (GAF) entre eux et l’affaiblissement d’Air France sur son Hub de Roissy CDG.
Car comment imaginer qu’à terme, en ouvrant des lignes depuis Paris vers Berlin, Rome, Stockholm, Londres, Bologne, Munich, Genève, Saint Petersburg..., TOF ne viendra pas piller les passagers du Hub de CDG, le rendant ainsi économiquement moins « efficace » ?

Ce projet utilise l’argent économisé sur le dos des salariés du Groupe Air France durant 3 ans par le biais du plan Transform 2015 pour développer une entité qui va démanteler le moyen et court courrier d’Air France et mettre les salaries d’un même Groupe en concurrence.

Ce projet nie le savoir-faire d’Air France et les économies d’échelle potentielles en matière d’utilisation d’Airbus pour sa flotte moyen-courrier au profit d’une flotte Boeing, et ce dans l’unique but de justifier le transfert de l’exploitation et de l’entretien des avions en dehors d’Air France, une fois de plus vers une sous-traitance socialement moins-disante, mais aussi moins performante en matière de qualité de service. La Sécurité des Vols s’en trouvera impactée.

Ce projet n’a vocation qu’a réduire la masse salariale d’Air France par destruction de son périmètre social et industriel dans le seul but d’obtenir d’ici 3 ans, comme récemment déclaré par la direction d’Air France, une rentabilité de 11% pour les actionnaires. Fin 2013, celle-ci n’était que de 3%...

ALTER refuse que la vie des pilotes d’Air France soit soumise aux appétits inhumains et sans fin de la Bourse qui vient de saluer ce « simple » projet par une augmentation de l’action AF/KLM de plus de 6%... croyant peut-être « acheter » par la-même le vote des pilotes actionnaires lors du référendum à venir.
 
ALTER appelle la profession à rester déterminée face à une direction qui ne cesse de la mépriser et de la provoquer, et qui n’attendra pas, nous le savons, que l’encre de sa signature soit sèche pour la trahir et pour engager dans la foulée le même processus de démantèlement du Long-Courrier.

En conséquence, ALTER annonce qu’elle s’opposera à la mise en œuvre de cet accord de reddition et appellera les pilotes à voter CONTRE lors du référendum tous pilotes à venir.

Mais ce projet est aussi la clef qui ouvrira les vannes du démantèlement de notre entreprise et du dumping social, non seulement pour ses pilotes, mais aussi pour ses 65 000 salaries.

ALTER appellera donc dans les prochains jours toutes les catégories socio-professionnelles d’Air France et du Groupe Air France à créer un front uni et large afin de stopper les ambitions financières et mortifères de M. de Juniac contenues dans son plan Perform 2020.

Le Bureau syndical ALTER
06 80 23 58 12