Accueil > Actualités > Communication & Média > Confiance Des incantations nous suffiront-elles ?

Confiance Des incantations nous suffiront-elles ?

19 janvier 2017

Confiance
Des incantations nous suffiront-elles ?

Franck Terner, interviouvé par l’équipe de « L’accent Manager », a souhaité assurer son espoir que 2017 soit l’occasion de la reconstruction d’une cohésion d’entreprise digne de ce nom. Son vœu serait que les équipes retrouvent plaisir à travailler ensemble et à travailler tout court. Cela passe par moins de « conducteurs du changement » !

Afin de satisfaire cet objectif, la transparence sera de mise nous assure le nouveau DG AF. Trois rendez-vous annuels seront le prétexte à publier les résultats de consultations menées par la direction (dans quelles conditions notamment de garantie d’anonymat ?) auprès des salariés (lesquels, représentativité de la sociologie du corps sondé ?). Ces réserves posées, le premier exercice annonce des résultats en demi-teinte :
54 % de salariés optimistes ! Nécessité de continuer à changer ! Sans avoir eu connaissance des questions, cela veut tout dire et son contraire.

S’agissant de la DGI, la direction n’a pas été comprise. Ben voyons !

Perfops, priorité au client : les salariés seraient convaincus que cette politique va dans le bon sens, mais ne croient pas qu’on y arrivera. FT se garde bien d’analyser ou de dire pourquoi ! Les salariés savent bien que sous ce slogan se cachent encore moins d’emplois !

Quant au projet Boost, l’enquête « maison » affirme que 70 % des pilotes y sont favorables pour 30 % chez le PNC et une majorité du PS. En êtes-vous si sûr ? C’est parfaitement contradictoire avec la fierté de travailler « à Air France » vantée par ailleurs par 84 % des salariés ! TRAVAILLER À AIR FRANCE monsieur Terner ! Pas à Boost machin ou Boost truc. À AIR FRANCE !

L’enquête aurait également souligné que si solidarité et cohésion sont de mise au sein des équipes, ce ne serait pas le cas entre les différents métiers. FT veut changer cela ! Il n’a pas semblé à ALTER, monsieur le directeur, par exemple lors des journées de mobilisation des 8 et 15 décembre dans les hangars de la DGI à CDG et ORY où ALTER affichait la solidarité des Pilotes, que nous étions divisés. Malgré les efforts de l’encadrement pour cloisonner les populations, les salariés restent unis dans la certitude que les objectifs qui furent ceux de Juniac sont plus que jamais les vôtres. Que Trust Together va aussi loin si ce n’est plus que Perform2020 ne l’ambitionnait !

FT évoque les négociations en cours avec le PNT pour laisser entendre que l’on avance vers l’usine à gaz Boost qui participe une fois de plus au démantèlement d’AF et à la casse sociale. ALTER croit savoir que les négociations de ce début d’année sont très essentiellement dédiées à désamorcer la crise née des grilles salariales OPL indignes chez Transavia.

De manière curieuse pour quelqu’un se prévalant de transparence, FT n’explique pas pourquoi il ne s’est pas fondé sur l’expertise indépendante menée par le cabinet Technologia auprès de tous les pilotes sur décision du CHSCT pour élaborer sa stratégie. Ni pourquoi il ignore ses résultats et perd du temps à mener ses propres enquêtes... Qui sera dupe ?

Le progrès social, l’outil industriel sont des investissements rentables, pas des coûts. Ils sont indispensables aujourd’hui. Voilà pour l’état d’esprit d’ALTER en ce début d’année. Ouvert et attentif aux autres au sein de l’intersyndicale Air France avec l’espoir que la direction finisse par entendre - de relatif bon gré - nos revendications...