Accueil > Actualités > Air France > EXERCICE DE VERITE… La proposition de la direction ?

EXERCICE DE VERITE… La proposition de la direction ?

12 octobre 2018

Par un mail envoyé à toutes les organisations syndicales, M. Smith a hélas confirmé les doutes formulés par l’intersyndicale (un courrier remis en main propre le mardi 9 octobre) quant à sa proposition d’accord salarial, plus particulièrement s’agissant du rendez-vous d’octobre 2019. Voici en quels termes :
« ouverture au 1er octobre 2019 d’une négociation salariale pour la période postérieure, qui tiendra compte des trois éléments suivants : l’environnement économique global, la situation du groupe Air France-KLM, la performance économique de la compagnie. »
Ainsi donc, outre les 2% au 1er janvier 2018 (idem proposition Janaillac pour 2018 mais anticipée à janvier au lieu d’avril…) et les 2% au 1er janvier 2019, le rendez-vous proposé en octobre 2019 n’aura pas vocation à compenser l’inflation 2012-2018 qui se monte au total à 6,3%. Il n’aura pas non plus vocation à compenser celle de 2019 ! Le rattrapage proposé se traduit à ce stade par une perte sèche de pouvoir
d’achat de 4,3%.

Les +4% affichés par B. Smith sont en fait :
2% de rattrapage d’inflation 2012-2018 et 2% pour compenser l’inflation 2019.
Par ailleurs, se servir de « l’environnement économique », « la situation du groupe AFKLKM » et « la performance économique de la compagnie » pour éteindre toute augmentation sur les trois derniers mois de 2019 est tout à fait dans l’esprit de la proposition de M. Janaillac refusée par les salariés en avril dernier (les conditions financières imposées à l’octroi des 1,65% pour 2019, 2020 et 2021).
Cette proposition ne permet pas d’enrayer la perte de pouvoir d’achat des pilotes et des autres salariés, dans un secteur à la croissance forte et où les profits sont grands, y compris à Air France !
Les propositions actuelles sont insuffisantes. Le conflit salarial engagé avec l’intersyndicale depuis février 2018 a imposé à la direction le règlement de celui-ci avant tout nouveau projet stratégique. La lutte pour nos salaires continue !

PDF - 310.5 ko