Accueil > Actualités > Air France > État des lieux social… De la France à Air France

État des lieux social… De la France à Air France

10 octobre 2017

État des lieux social…
De la France à Air France

Des Ordonnances de la Loi Travail 2 de l’actuel gouvernement sur le plan national en passant par la Sécurité des Vols, la rémunération pilote, les GP… à Air France, l’actualité sociale investit tous les niveaux de la société. Pour ALTER, point question de délaisser un sujet plus qu’un autre, tous ont leur importance. Néanmoins, l’urgence de certains nous commande… tant pour les organisations syndicales que pour la profession tout entière… de les traiter en tout premier lieu.

Des quatre cités ci-avant, ALTER prend le partie de faire de sa priorité absolue ET les Ordonnances de la Loi Travail 2 (dossier qui s’est imposer à nous du fait même du calendrier politique national) ET la Sécurité des Vols d’Air France à nouveau rudement malmenée que depuis ces derniers mois.

La légitime revendication de la réévaluation de la rémunération pilote est aussi l’une de nos priorités, mais devra s’inscrire dans un temps moyen nécessaire à la mise en œuvre d’une stratégie syndicale unitaire. A cette fin et dans la logique de notre appel à l’unité pilote de l’été dernier, ALTER a dès ce jour fait parvenir au SNPL et au SPAF une proposition de rencontre intersyndicale.

Enfin, les GP, qui sont l’un des fondements de notre contrat social, font partie intégrante et constante de notre emploi du temps revendicatif. Une « veille sociale » de la part de vos organisations syndicales sur le sujet est bien une nécessité absolue (cf. la tentative récentes de mise aux enchères de sièges vides). Et ce, d’autant plus que la direction n’a de cesse de tenter d’en brider la portée. Néanmoins, ALTER n’est pas persuadé qu’il faille en faire le cheval de bataille revendicatif prioritaire en cette fin d’année 2017.

Si la liste des sujets à traiter est loin d’être exhaustive, ALTER vous propose néanmoins dans ce BSPN de faire l’état des lieux de ces quatre premiers que nous considérons comme primordiaux à l’aune de leur criticité.