Accueil > Grève > Le Gouvernement l’affirme... le conflit des pilotes doit continuer (...)

Le Gouvernement l’affirme... le conflit des pilotes doit continuer !

25 septembre 2014

PNG - 664.7 ko

Première victoire des pilotes d'Air France, le projet portant création de Transavia Europe est officiellement abandonné... pour le moment.

Mais de l’aveu même du Gouvernement, cette victoire des pilotes est une « pseudo » défaite pour la direction d’Air France, elle n’est que « secondaire » par rapport à l’objectif principal – et de toujours - de cette dernière, le démantèlement de l’outil industriel et des contrats sociaux d’Air France.

Cette franchise gouvernementale nous est délivrée dans le dernier tract de la direction d’Air France en ces mots :

« Le gouvernement soutient le projet d’Air France, en particulier concernant la nécessité de développer Transavia France, et donc d’avoir davantage d’avions au sein de Transavia France et de pouvoir exploiter Transavia France en tant que compagnie low cost, c’est-à-dire pas avec les conditions qui sont celles des pilotes et des autres personnels d’Air France. »

« La question de Transavia Europe était une question secondaire, pas de même nature par rapport à l’enjeu de Transavia France. »

C’est donc bien le Gouvernement qui rappelle aux organisations syndicales pilotes d’Air France les raisons initiales et primordiales de leur conflit : la lutte contre le dumping social au travers du développement de Transavia France.

Et le gouvernement de rappeler une autre vérité : cette ambition de régression sociale concerne bien toutes les catégories socioprofessionnelles d’Air France et pas seulement les pilotes !

Le Gouvernement, mais aussi la direction d’Air France en reproduisant ces propos, invitent donc implicitement les pilotes, mais aussi tous les salariés d’Air France, à amplifier le mouvement. Nous sommes alors en droit de penser qu’aucun de ces deux protagonistes ne cherche réellement à apaiser le conflit, voire qu’ils chercheraient même à l’attiser...

Le conflit doit donc être poursuivi après la première victoire contre Transavia Europe, car, à cette heure, le principal danger est toujours présent, toujours à l’affût : c’est bien Transavia France !

ALTER, syndicat de pilotes, tient donc à remercier le Gouvernement, et la direction d’Air France, de nous rappeler notre principale revendication en vue d’empêcher le nivellement par le bas de notre contrat social : « contrat unique Air France aux conditions de travail et de rémunération AF Paris pour tous les pilotes exerçant leur métier sur des avions du GAF de plus de 100/110 sièges ».

ALTER, syndicat de pilotes, tient encore à remercier le Gouvernement, et la direction d’Air France, de souligner que le danger représenté par Transavia France concerne bien TOUS les salariés d’Air France, et pas seulement les pilotes !