Accueil > Actualités > Communication & Média > Objectif Pilote : Faire preuve de Raison, Ne pas succomber à des peurs (...)

Objectif Pilote : Faire preuve de Raison, Ne pas succomber à des peurs irrationnelles !

22 juin 2017

Cinq mois après son annonce tonitruante, le projet « Trust Together » peine à convaincre, c’est le moins que l’on puisse écrire, et ce tant chez les pilotes que dans les autres catégories socioprofessionnelles de l’entreprise : le Comité Central d’Entreprise (CCE) Air France, réuni par deux fois les 26 avril et 10 mai, a vu l’unanimité des organisations syndicales présentes se prononcer contre le projet « BOOST ». Le CCE s’appuyait sur les travaux du cabinet d’experts SECAFI (lire notre précédent BSPN et/ou le rapport sur notre site).

Cet accord « Trust Together », aujourd’hui, dont au passage Juniac n’aurait même pas osé rêver, est à nos portes… et il ne tient qu’à nous de le repousser hors nos murs, d’empêcher ce cheval de Troie de venir dépouiller de l’intérieur un peu plus encore Air France de ses lignes et avions, quand ce n’est pas de dégrader considérablement les conditions de travail et de rémunération de nos collègues PNC… avec la certitude que cela déteigne un jour prochain sur les nôtres (au passage, British Airways, si elle vient de créer une Low Cost LC, « LEVEL », elle s’est bien gardée de la baser à Londres Heathrow évitant ainsi de se faire phagocyter sa propre activité !).

En outre, s’il fallait encore s’en persuader, il n’y a qu’à lire la liste des représentants syndicaux en soutien au projet de la direction pour se persuader de sa nocivité : tel qui signa la création de la « très rentable » compagnie Transavia France concomitamment à la suppression de 40 coques Moyen et Court courriers AF et à la perte de 550 emplois pilotes AF, tel porteur d’un projet de grève nationale d’un mois débouchant sur une levée fondée sur de vagues promesses dont on attend encore de voir le début du commencement d’un aboutissement, tel signataire des Bases province générateur d’environ 200 millions d’euros de perte, tel signataire de Transform2015, tel signataire d’un accord pilote ouvrant grand les portes de Transavia France aux destinations MCC d’AF, entre autres, et ce après 14 jours de grève très suivis revendiquant un contrat pilote unique… Et pour couronner le tout, ce projet est aussi soutenu à grand renfort de Tweets vengeurs et donneurs de leçons par notre ancien DGO pilote, devenu depuis conseiller personnel du « Prince ».

Aussi, ALTER vous rappelle avec insistance ce qu’est concrètement le projet « Trust Together » de la direction aujourd’hui :

Un effort de la part des pilotes de plus de 40 millions d’euros !

Aucune revalorisation salariale !

Une nième « promesse » de la direction de tenir sa « promesse passée » sur l’équilibrage d’activité entre AF et KLM (lire ci-après) !

Un gain annuel entre 10 et 25 Millions d’Euros par an
(Transavia France devait aussi être générateur de profits, tout comme les Bases province…) !

Le démantèlement de l’activité Long et Moyen courrier d’AF au profit de « BOOST » !

La diminution de la flotte Long et Court courrier d’Air France au profit de « BOOST » !

La création en propre « BOOST » de ligne Moyen courrier…
en attendant le Long courrier !

L’absence de toute maîtrise par les OPPNT de la rentabilité des lignes AF qui pourraient être données à « BOOST » !

Des PNC avec un profil de carrière au rabais, avec le fort risque de tension au sein des équipages AF !

Une sous-traitance sol accrue avec le fort risque d’une dégradation de notre Sécurité des Vols !

Une détérioration de l’image de marque d’Air France par un désengagement des salariés d’AF

(relire le rapport RPS du CHSCT-Pilotes sur notre site) !

Le risque assuré de conflits sociaux au sein d’Air France !

BOOST sera donc tout simplement inutile sur un plan de la performance économique et générateur d’une forte instabilité sociale !

Alors qu’aujourd’hui, Air France, c’est déjà :

15 milliards de Chiffre d’Affaires en 2016 (en hausse de 1,2 % en 2017) !

Un REX 2016 d’environ 500 millions d’€ hors grèves !

Une dette nette AF en constante diminution (1/2 de celle de KLM),

Une productivité en constante augmentation :
+ 1,8 % depuis début 2017 !

Un nombre de passagers transportés en constante augmentation !

Un taux de remplissage historique alors que l’offre mondiale n’a jamais été aussi pléthorique !

L’une des recettes unitaires la meilleure du marché !

Des coûts unitaires en baisse constante !

L’une des flottes avion les plus modernes au monde…
avec des B787 qui intègrent notre flotte malgré toutes les menaces de la direction (à ce jour, 15 sont déjà prévus)…
et en attendant les A350 qui nous rejoindront quoi qu’il arrive !

44 900 salariés hautement qualifiés aimant leur métier et leur entreprise !

L’ensemble des salariés d’Air France relève d’ores et déjà les défis du moment et ceux à venir par leur investissement de tous les jours : « digitalisation » du passage, adaptation du service en vol en fonction du marché (service « COI » entre autres), etc. Et afin de poursuivre l’amélioration du service rendu à nos passagers, il faut que les mauvaises décisions d’hier et d’aujourd’hui de nos dirigeants soient enfin et définitivement retirées, comme :

Un sous-effectif chronique dans tous les secteurs de l’entreprise mettant à mal la Sécurité des Vols et le développement de son activité en propre !

Un déséquilibre sans cesse croissant et illégitime des activités LC et MC entre Air France et KLM au profit de la compagnie néerlandaise :

SKO LC
Mai 2016/2017 => AF/HOP = + 1,1 % ; KLM = + 6,2 %
Année 2016/2017 => AF/HOP = + 0,4 % ; KLM = + 5,6 %
SKO MCC
Mai 2016/2017 => AF/HOP = + 2 % ; KLM = + 8,7 %
Année 2016/2017 => AF/HOP = + 1,1 % ; KLM = + 6,9 %
(au passage, lorsque les avions arrivent chez KLM, ils n’intègrent pas un « KLM BOOST » avec des conditions dégradées en supplément !)

Une politique de Relations Humaines fondée sur la défiance et
le postulat que le salarié est avant un coût et non une richesse !

Une taxation démesurée par rapport à tous nos concurrents européens !

Innover, progresser tous ensemble ? C’est possible à Air France, en stoppant cette perpétuelle dégradation sociale, alors que les passagers sont là (100 millions prévus en 2017, record historique !), que l’image de la compagnie reste toujours positive, qu’Air France possède l’une des meilleures recettes unitaires du marché, que la motivation des personnels de la compagnie n’attend plus qu’un projet motivant et ambitieux s’appuyant sur leurs hautes compétences et le progrès social.
Malheureusement, BOOST en est l’exact opposé. Il est donc temps de stopper ce projet qui ne pourra que se révéler in fine coûteux et revenir aux fondamentaux qui font la force d’Air France : un réseau unique, un service attentionné, un entretien de qualité, la réactivité d’une grande compagnie.

Il faut reprendre le développement d’Air France en propre et rééquilibrer les flottes avion et les lignes LC et MC entre KLM et nous… pour qu’enfin nous, salariés d’Air France, puissions retrouver le chemin de la confiance entre toutes et tous. De ce point de vue, ALTER confirme que le projet « Trust Together » de la direction est tout sauf une option envisageable pour notre avenir ! C’est « juste » un accord Perform en plus dur alors même que l’entreprise se porte bien (oui !, ALTER ose le dire et s’appuie pour cela sur les données factuelles des résultats) bien qu’elle puisse faire mieux si la direction faisait un tant soit peu son « vrai » travail (embauches et QT permettant des ouvertures de lignes et la réalisation d’un programme sans accrocs, politique sociale et industrielle ambitieuse et motivante pour les salariés et donc l’entreprise…) et qu’elle engrange les bénéficies (il n’y a qu’à voir l’augmentation de salaire à deux chiffres de nos dirigeants pour s’en persuader)…

Alors, nous osons dire à « Franck », puisque qu’il nous la joue « good cop », le rôle du « Bad boy » étant manifestement dévolu à Jean-Marc Janaillac que, « Non, Francky, c’est pas bon… pas bon du tout ! »

La profession ne doit pas céder aux sirènes de la peur orchestrée par ceux-là mêmes qui organisent jour après jour la dégradation des performances économiques et sociales de l’entreprise (l’évasion des passagers AF vers KLM, entre autres), par ceux-là mêmes qui passent leur temps à mentir (les ultimatums bidons successifs, AF au bord du gouffre alors qu’aujourd’hui nous ne savons plus où donner du pilote pour réaliser nos vols, etc.) ou à renier leur parole (les « Production balances AF/KLM », « Promis juré, je ne renégocierai plus jamais l’accord… je ne ferais que le préciser ! »).
Au milieu de tout ce fatras d’immoralité, de mépris et de cynisme, faisons appel à notre Raison, à notre Intelligence, à notre Sens des responsabilités et opposons-nous au projet « Trust Together » de la direction et revendiquons :

le Rééquilibrage sous contrainte dure de l’activité MC et LC entre AF et KLM !

L’Augmentation en propre de la flotte avion Air France,
tant en MC qu’en LC !

L’Embauche Pilotes, PNC et Sol afin de permettre à AF de se développer en regard de la croissance actuelle du trafic aérien !

L’Augmentation générale des grilles de rémunération bloquées depuis 6 ans !

La Préservation d’un haut niveau de la SV avec l’arrêt de la sous-traitance !