Accueil > Actualités > Communication & Média > Projet « Trust Together » Disons NON à BOOST !

Projet « Trust Together » Disons NON à BOOST !

18 mai 2017

Vous le savez, ALTER est foncièrement opposé à la création de l’entité BOOST LC et MC, véritable boite de Pandore à l’image de Transavia France qui ne cesse de grignoter des lignes, des avions et des emplois Air France depuis dix ans, le tout sans même rapporter un euro, dilapidant ainsi par paquets de millions ceux gagnés par Air France, entre autres, en achat d’avions neufs B737.
La situation actuelle d’Air Berlin (44 coques MC et 17 LC), proche du modèle BOOST fantasmé par nos dirigeants, et pour ne parler que d’elle (lire BSPN n°1278 sur Norwegian ou l’actualité sur Easy Jet), est là pour nous rappeler à temps, nous l’espérons, que le pseudo low cost est tout sauf la panacée en matière de résultats économiques. ET seconde conclusion à en tirer : ce n’est surement pas avec 10 LC et 18 MC que la direction d’Air France va réussir à rentabiliser une nième compagnie du GAF déjà prévue de ne rapporter qu’entre 10 et 25 millions d’euros par an à l’horizon 2020 ! Les Bases province aussi devaient être nos nouveaux porte-avions fer-de-lance d’une nouvelle dynamique vers la gloire économique… Elles nous auront au final laissé une ardoise d’environ 200 millions d’euros !

Ces réalités sur les supposées bonnes recettes prêtes à être importées de l’extérieur, ALTER les réfutent !

Vous le savez aussi, ALTER exige à l’aune des efforts passés, des résultats financiers présents et à venir (AF possède l’une des meilleures recettes unitaires du moment, des coûts orientés à la baisse, donc une marge bénéficiaire nettement positive) et des largesses que s’octroient, nos directeurs, une augmentation nette de nos grilles salariales prenant a minima en compte la perte du pouvoir d’achat sur les six dernières années (et nous ne parlons pas ici, précisons-le, d’un éventuel sur-intéressement).

Vous le savez encore, ALTER est très attaché à la cohésion sociale au sein de notre entreprise. Tout d’abord par principe humaniste : tout pilote que nous sommes, nous n’en sommes pas moins des individus vivant dans une micro société appelée entreprise et, à cet égard, nous nous devons de porter un respect mutuel à chaque individu la constituant. Ensuite, parce que la richesse créée au jour le jour dont dépend l’existence de notre entreprise est bien l’œuvre non pas d’une seule catégorie socioprofessionnelle, mais de toutes et tous les salarié(e)s. Et comme la vie en société et plus particulièrement au sein de l’entreprise ne se voit toujours pas en rose, en regard de notre histoire sociale propre, du rapport de force retrouvé depuis deux ans maintenant, une autre vérité s’impose à nous, pilotes : la cohésion sociale intercatégorielle est la meilleure arme contre un Conseil d’Administration et des hauts directeurs mercenaires qui n’ont pour seul adage, pour seul logiciel de pensée déshumanisée, celle de la Finance basée sur la baisse sans fin de la masse salariale.

Chaque jour qui passe, malgré le manque d’effectif, malgré le manque d’avions, malgré une exploitation des plus tendues, malgré une défiance sociale extrême, Air France prouve qu’elle est largement capable de relever les défis de demain, parce que constituée de femmes et d’hommes aimant encore leur métier et leur entreprise, ultra compétents à l’appui d’un service plébiscité par un nombre croissant de voyageurs.
Alors, faisons-nous confiance, n’ayons plus peur des menaces factices et répétées de la direction, et relevons le premier défi qui se présente à nous aujourd’hui même :

DISONS NON A BOOST !

et exigeons…

le Rééquilibrage de l’activité MC et LC entre AF et KLM !

l’Augmentation en propre de la flotte avion Air France, tant en MC qu’en LC !

l’Embauches pilotes, PNC et Sol conséquentes !

l’Augmentation générale des grilles de rémunération bloquées depuis 6 ans !

la Préservation d’un haut niveau de la SV avec arrêt de la sous-traitance sol !