Accueil > Actualités > Air France > « Réapprenons à nous faire confiance ! »

« Réapprenons à nous faire confiance ! »

7 septembre 2016

« Réapprenons à nous faire confiance ! »
(en novlangue directoriale… « Trust Together »)

… pourquoi pas, poursuit ALTER.

Il n’aura fallu que quelques semaines au nouveau PDG d’AFKLM pour prendre la mesure de du champ de ruines sociales laissé par son prédécesseur et ses équipes : « Confiance »… « Ensemble »… deux notions basiques et fondamentales du dialogue social qui ne peuvent que fédérer les meilleures volontés, qui ne peuvent être que source d’une bienveillance collective partagée, d’un bien vivre « ensemble » retrouvé.
Après les Transform et les Perform agressifs des équipes Juniac/Gagey, destructeurs de collectifs tant industriel qu’humain, ce ne peut être que plus motivant à entendre et à lire. Même si… même si… il n’en reste pas moins que ces deux derniers plans ne sont pas encore enterrés officiellement, et avec eux, leurs thuriféraires directoriaux…

ALTER a donc lu, ALTER a donc entendu. Des Mots, des Paroles.

Était-ce nécessaire de modifier la sémantique ? Assurément, un préalable incontournable.
Est-ce suffisant pour que les salariés et leurs organisations syndicales accordent leur Confiance à M. Janaillac ? La réponse est ferme : NON !

Des Actes… il nous faut des Actes pour décréter la Confiance enfin retrouvée entre salariés et direction.

Deux domaines dominent le contrat social d’un salarié : ses conditions de travail et ses conditions de rémunération.

Pour ce qui est des conditions de rémunération, après des années de blocage des salaires, il nous faudra assurément revendiquer. Mais à ce jour, nous considérons qu’il n’y pas une urgence absolue en la matière, que le temps de la réflexion et de la construction des revendications peut s’étaler sur quelques mois encore.

En revanche, il y a un domaine où la procrastination n’a plus sa place, c’est celui des conditions de travail. Et c’est bien en cette sphère que réside l’exigence absolue d’actes forts dans les tout prochains jours. Quelle en est la raison ?

Réponse : La Sécurité des Vols !

Qu’il n’en déplaise à notre Directeur général adjoint aux opérations, dont le cœur ne bat plus la chamade que pour la Performance Opérationelle, la satisfaction de nos « clients » et « les retours des Hommes de terrain (à opposer aux bureaucrates syndicaux, en clair… paroles qui ne font que nous éloigner un peu plus encore de la nécessaire « confiance retrouvée et partagée »), l’urgence est bien là !

Après un été en forme d’acmé du délitement de nos conditions de travail… après un été, donc, à courir après les volontaires pour gréer des vols, après un été à annuler des vols LC, après un été à voir les rapports fatigue s’accumuler, après un été à voir des instructeurs voler en place droite pour suppléer le manque structurel d’OPL, après un été à voir des pilotes se faire arrêter médical pour cause de surmenage, après un été à voir la majorité des demandes de second OPL sur des vols PEQ2 refusées pour cause de réserve d’OPL épuisée, après un été de DDA refusés, de plannings surchargés… combien de temps encore allons-nous devoir subir les conséquences des politiques d’austérité de l’équipe Gagey en terme de QT et d’effectifs ? Combien de temps encore, alors même que le CHSCT-Pilote a déposé un DGI Fatigue au mois de mars 2016 (il y a donc déjà 6 mois de cela !), allons-nous devoir serrer les fesses ou nous en remettre à la plaque « Chance » de Reason pour éviter le pire ?

Des Actes ? … forts et immédiats ? Pour retrouver une confiance mutuelle indispensable à la bonne marche de notre entreprise et préserver, par-dessus tout, la Sécurité des Vols d’Air France ? ALTER vous en propose, M. Janaillac :

  • Augmentation drastique des QTs sur les prochaines saisons, y compris celle à venir ;
  • Équilibrage des effectifs par divisions de vol LC ;
  • Augmentation des embauches nettes pour accompagner la montée en puissance du trafic aérien et combler un sous-effectif devenu dangereux ;
  • La prise en compte sans contournement possible des positions des OPPNT dans l’élaboration des procédures Métier…

Vous voulez parler Confiance, M. Janaillac ? ALTER vient de vous proposer les pistes qu’il nous semble indispensable et urgent d’emprunter dès demain, afin non pas de seulement la décréter, mais de concrètement commencer à la reconstruire.