Accueil > Actualités > Communication & Média > Rémunération pilote, Le temps de la revendication est venu !

Rémunération pilote, Le temps de la revendication est venu !

25 janvier 2018

Rémunération pilote
Le temps de la revendication est venu !

« Une tête sans mémoire est une place sans garnison »
(Napoléon Ier – 1769-1821, Maximes et pensées)

… afin d’éviter de se faire tancer par Napoléon Ier depuis le Panthéon pour négligence mémorielle, ALTER tient à rappeler quelques vérités importantes.

Depuis 2012 et le plan Transform et jusqu’à aujourd’hui avec Trust Together, l’ensemble des salariés d’Air France ont été contraints à de nombreux efforts tant en productivité (perte de trois jours de congé annuel ; pour les pilotes plus particulièrement, suppression de douze jours OFF pour sur MC, compensation sur le temps de repos des déficiences des prestataires de service à CDG quand ce n’est pas la problématique chronique du sous-effectif du PS d’Air France qui est impactante, temps de repos utilisé tous les quatre matins à mettre à jour la documentation électronique, etc.) qu’en terme de rémunération (coût de la vie non réactualisé ; pour les pilotes plus particulièrement, gel de classe, blocage des actes de carrière au nom de la stratégie du choc, actes de formation non rémunérés, etc.).

Depuis 2012, rappelons-le encore et toujours, le COMEX d’AFKLM s’est augmenté de 29 %, en août 2014, Madame PARLY, pour avoir démanteler le « Tout cargo » d’Air France et après seulement dix ans de carrière au sein d’AF, quittait l’« entreprise au bord du gouffre financier ! » avec la modique somme de 675 800 €, en 2016 le COMEX d’AF s’augmentait de 41 %... puis, après recalcul de dernière minute… de seulement 17,6 % alors que les mêmes nous pressaient, toujours pour les mêmes raisons impérieuses de survie de gober Perform2020 puis Trust Together, sans oublier l’existence toujours bien réelle des retraites chapeaux de ces messieurs-dames, etc.

Le mardi 23 janvier 2018 s’est tenue la première des deux réunions NAO (Négociations Annuelles Obligatoires). Pour cette première réunion, mais la seconde en date du vendredi 26 janvier devrait emprunter le même chemin, la direction d’AF a cru bon devoir la délocaliser dans Paris intramuros et appeler à l’aide les forces de police. Le fantôme du « 5 octobre 2015 » planait-il au-dessus de l’échine de certains... Toute cette mise en scène laissait aussi présager d’annonces peu alléchantes en termes de revalorisation salariale et de la légitime reconnaissance des efforts de l’ensemble des salariés d’AF et en particulier des pilotes toutes ces années passées... Et nous n’avons pas été déçus, malheureusement ! La direction est donc venue à cette première réunion des NAO 2018 avec, dans sa besace, sa légendaire générosité débordante :
+ 0,6 % d’augmentation générale et
+ 1 % d’augmentation individuelle pour le seul PS.

À n’en pas douter, la direction devrait être capable de doubler (voire moins plus probablement !) la mise d’ici à vendredi prochain.

En regard de l’histoire récente (re-relire ci-avant), cette annonce est une véritable provocation, une véritable gifle mue par l’insupportable mépris que nous porte notre direction et infligée à l’ensemble des salariés d’AF, en particulier des pilotes, qui se démènent quotidiennement, dans des conditions de travail trop souvent difficiles, pour faire d’AF une entreprise très profitable et plébisciter par toujours plus de passagers. Intolérable !

Nous serons donc particulièrement attentifs aux annonces faites par la direction vendredi prochain, mais qui, selon toute probabilité, s’annoncent comme une nouvelle séance de pantomime.

En parallèle, et afin de contraindre une nouvelle fois la direction à accepter nos légitimes revendications salariales, ALTER œuvre, avec l’appui d’autres organisations syndicales, à construire un front unitaire, gage de force comme le dit si bien l’adage, et ce tant au sein de notre profession (lire ci-après) que de notre entreprise par l’intermédiaire de l’intersyndicale AF. Cette solidarité intersyndicale, si elle ne doit pas conduire à une remise en cause profonde des fondamentaux « philosophiques et politiques » de chaque syndicat impliqué, et ALTER l’entend bien de cette oreille, demande néanmoins à chacun de jouer le jeu de la concertation et du consensus unitaire, au profit de notre seule profession.

C’est ainsi que vous avez pu récemment prendre connaissance, par voie de tract, d’un socle commun de revendications salariales pour l’ensemble de la profession. N’hésitez pas à nous faire remonter vos contributions géniales et modestes en la matière, rien n’étant à jamais figé dans le marbre de la négociation… pour peu que l’objectif global soit atteint : en l’occurrence 10,7 % d’augmentation !

Dans les tout prochains jours, nous allons arrêter un calendrier pour la suite des évènements... évènements qui promettent d’être des plus intenses vous l’aurez compris à l’aune des NAO 2018. De notre indéfectible détermination à défendre nos propres nécessités salariales - à ce propos, n’hésitez pas, là encore, à vous en faire le porte-parole auprès des plus dubitatifs d’entre nous - dépend l’issue des prochaines négociations.

En conclusion, les NAO 2018 auraient dû être le temps d’une mise en œuvre concrète du vertueux concept d’une « Confiance Ensemble » retrouvée, ce pour quoi milite réellement ALTER. À ce jour, force est de constater que ces NAO s’en sont bien éloignées. Nous ne pourrons le tolérer après tant, trop, d’années d’efforts alors que d’autres, qui plus est, en profiter pour se remplir les poches.

NAO 2018…
NOUS SOMMES TRÈS LOIN DU COMPTE !

OBJECTIF 2018 : + 10,7 % !